NEGOCIATIONS ANNUELLES SALARIALES ET PMAS : 1000 €

La 2ème réunion de négociation vient de se tenir. Le SNB avait déjà très largement insisté auprès de la Direction, lors de plusieurs rencontres, sur la déception et la colère des salariés à tous les niveaux suite à l’annulation du PMAS, la perte de confiance, mais aussi le manque de reconnaissance. Nous leur avons demandé un geste fort. Notre administratrice au Conseil d’Administration a aussi largement insisté sur la nécessité de dédommager les salariés au dernier Conseil.

Lors de cette 2nde réunion, la Direction propose :

Un supplément d’intéressement de 1000 €, pour tous, versé au plus tard en juin prochain (contraintes juridiques et techniques). Cette mesure s’appliquerait à tous les collaborateurs, soit près de 47.000 personnes (et pas seulement les 27.000 qui ont investi en fonds relais), ce qui représenterait une enveloppe de 60 millions d’euros charges comprises (vs 34,5 millions pour un dédommagement de 900 € x 27.000). Les Temps Partiels ne seraient exceptionnellement pas proratés à la demande des Organisations Syndicales.

  • L’ouverture de discussions en 2018 sur la transparence et le poids des parts variables.
  • Le renouvellement de l’enveloppe de 1,7 millions d’euros consacrée à la réduction des écarts salariaux Femmes/Hommes.

Pour le SNB, ce supplément d’intéressement semble juste et responsable dans un contexte économique et social incertain, même si nous regrettons une nouvelle fois l’absence de mesure pérenne. Cette mesure permettrait de toucher l’ensemble des collaborateurs, et notamment les personnes qui n’ont pas eu les moyens d’investir et les personnes en temps partiel qui ont de facto des revenus plus faibles. N’hésitez-pas à nous faire parvenir votre avis sur cette proposition.


INVESTOR DAY : RENCONTRE AVEC FREDERIC OUDEA ET LAURENT GOUTARD

Pour le SNB, la présentation qui nous a été faite est restée à l’échelle macro du projet et n’a pas permis de répondre à de nombreuses questions que nous nous posons. Les Organisations Syndicales ont donc demandé à être reçues, dès que possible, afin d’échanger plus en profondeur sur ces choix stratégiques, le séquencement, les conséquences sociales et les réponses à y apporter.

 

Nous sommes conscients que le Groupe doit se transformer pour s’adapter aux attentes des clients, au contexte et à l’arrivée du digital, en revanche, pour le SNB, il faut que cela se fasse avec un réel accompagnement afin que personne ne soit laissé sur le bord du chemin et que cela ne soit pas les salariés qui en pâtissent. Nous avons aussi fait part de notre inquiétude sur la rapidité de ces changements et sur notre crainte en ce qui concerne le risque de déstabilisation des équipes notamment dans le réseau avec l’annonce de 900 suppressions de postes supplémentaires et donc la nécessité d’accompagner les collaborateurs.

 

Pour le SNB, cette transformation doit passer par des mesures dans divers domaines tels que les conditions de travail, la formation professionnelle, un dispositif de mobilité adéquat, de la communication et de la transparence mais aussi l’implication de la ligne RH.

Nous serons reçus prochainement pour poursuivre les discussions car de nombreuses questions se posent encore et ces annonces n’ont pas apporté de réponses aux interrogations des salariés.

 Télécharger la Lettre Info SNB du 30 novembre 2017.pdf