Suite à vos différentes remontées et remarques, vous trouverez ci-dessous les principales réclamations et questions que le SNB a défendues auprès de la Direction pour les mois de Mai et Juin 2021 dans le cadre de la commission des « Réclamations Sociales ». Nous comptons sur vous pour continuer à nous remonter vos différentes problématiques.

 

PRÉSENCE SUR SITE POUR LES SALARIÉS À TEMPS PARTIEL ENTRE LE 21 JUIN ET LE 1ER OCTOBRE 2021

Suite à la communication de la Direction de juin 2021, les salariés ont l’obligation de revenir sur site au moins deux jours par semaine. Le SNB a fait remarquer à la Direction que rien n’a été précisé pour les salariés travaillant en temps partiel.

La Direction a répondu que cette obligation d’au moins deux jours de présence sur site est la même pour l’ensemble des salariés, elle a expliqué cette mesure par le fait que ces deux jours minimums obligatoires de présence sur site permettent aux salariés de se retrouver entre eux après cette longue période de confinement.

ACTION DU SNB : Le SNB considère que cette décision n’est pas équitable entre salariés à temps complet et salariés à temps partiel. Le SNB se demande pour quelle raison, lors de cette période transitoire du 21 juin au 1er octobre, le nombre de jours de présence obligatoire n’a pas été défini en fonction du temps de travail effectif comme ce sera le cas dans le cadre de l’accord télétravail signé le 7 janvier 2021 et qui devrait être appliqué à partir d’octobre 2021. Le SNB a donc demandé à la Direction de revoir sa position.

 

REMBOURSEMENT DES FRAIS DE TRANSPORT

Un certain nombre de salariés ont suspendu leur carte Navigo pendant la période du confinement. Avec la reprise à deux jours sur site, certains utilisent des tickets de transport à l’unité, mais ces tickets ne sont pas remboursés par la Direction dans le cadre de la prise en charge des frais de transports.

ACTION DU SNB : Le SNB a expliqué que dans le cadre d’un retour sur site de quelques jours seulement, il est plus intéressant pour certains salariés d’utiliser des tickets à l’unité que la carte Navigo. Dans ce contexte particulier, le SNB a donc réclamé le remboursement des tickets de transport à l’unité utilisés pour les salariés concernés pour venir sur leur lieu de travail.

La Direction a rappelé que les modalités de remboursement partiel des frais de transport sont précisées sur la plateforme collaborateurs dans l’onglet « Mon espace collaborateur ». Il y est notamment indiqué que les tickets à l’unité ne font l’objet d’aucune prise en charge.

Suite à cette réponse, le SNB continuera à porter cette réclamation auprès de la Direction pour le remboursement de ces frais de transport, surtout avec la généralisation du dispositif du télétravail.

 

SKYPE : OUTIL DE SURVEILLANCE ?

L’outil Skype pourrait être utilisé à mauvais escient par certains responsables pour surveiller les collaborateurs, surtout en cette période de travail à distance. Ce point revient régulièrement parmi les inquiétudes des salariés.

 

ACTION DU SNB : Pour éviter des dérives sur ce sujet, le SNB a demandé à la Direction de rappeler aux managers qu’il s’agit d’un outil de travail et non d’un outil de surveillance.

La Direction rappelle les réponses apportées lors des réunions précédentes et confirme que l’outil Skype ne constitue pas un outil de surveillance de l’activité des salariés.

Elle confirme que c’est un outil de travail que les collaborateurs sont amenés à utiliser dans le cadre de leurs missions, sans obligation par ailleurs d’allumer la caméra.

 

DISPOSITIF MTS/CFC, QUOTA DÉJÀ ATTEINT EN 2021

Le SNB a interpellé la Direction sur les demandes de Mi-Temps Sénior (MTS) et de Congés de Fin de Carrière (CFC) qui n’ont pas pu être étudiées par les RH, le quota de 120 bénéficiaires par an, défini dans l’accord du 13 mars 2019, ayant été atteint en mai 2021.

Une réunion a donc eu lieu sur le sujet entre la Direction et les organisations syndicales. A l’issue de cet échange, il a été décidé d’augmenter ce quota à 200 personnes qui pourraient bénéficier du dispositif MTS/CFC en 2021.

 

ACTION DU SNB : Le SNB a tout de même demandé à la Direction de pouvoir se retrouver à nouveau autour de la table des négociations si ce quota venait à être dépassé avant la fin de l’année. Elle en a convenu.

RAPPEL :

  • Date limite d’entrée dans le dispositif MTS/CFC : 1er mars 2022. Les salariés, dont la date de départ à la retraite à taux plein se situe au plus tard le 1er décembre 2024, peuvent rentrer dans ce dispositif jusqu’au 1er mars 2022 au plus tard. En effet, l’accord du 13 mars 2019, qui définit le dispositif des MTS/CFC, arrive à échéance en mars 2022. Ainsi, pour les demandes d’entrée dans le dispositif après cette date, cela dépendra du renouvellement ou non des dispositions de cet accord.
  • Date limite de départ à la retraite sécurité sociale à taux plein pour pouvoir postuler au dispositif MTS/CFC : dorénavant fixée au 1er décembre 2024.

 

Le SNB reste à votre disposition pendant tout l’été et vous

souhaite de très belles vacances.

Ensemble nous serons plus forts – Ne restez pas seul(e) !
Cliquez ICI pour Adhérer

 Résumé des commissions « Réclamations Sociales » de Mai et Juin 2021