Fusion de l’Agirc et de l’Arrco 

Au 1er janvier 2019, le régime de retraite complémentaire des salariés du privé a pris le nom « Agirc-Arrco », conséquence de la fusion des régimes Agirc (spécifique aux cadres) et Arrco (pour tous les salariés du privé). Deux principaux changements sont à souligner : l’instauration d’un bonus/malus temporaire et la fin de la garantie minimale de points (GMP).

  • INSTAURATION D’UN BONUS/MALUS TEMPORAIRE

Une nouvelle règle de calcul est instaurée pour encourager la poursuite d’activité. Des coefficients viennent temporairement minorer ou majorer la pension de retraite complémentaire à la suite de la liquidation. Au terme de la période, le retraité perçoit le montant normal de sa pension complémentaire.

● Départ à la retraite dès l’acquisition du taux plein
→ Minoration de 10 % pendant 3 ans.

● Départ à la retraite 4 trimestres après l’acquisition du taux plein
→ Montant normal de la pension complémentaire.

● Départ à la retraite 8 ou 12 ou 16 trimestres après l’acquisition du taux plein
→ Majoration respective de 10 %, 20 % ou 30 % pendant 1 an.

A noter :
– La règle de calcul s’applique à partir du 1er janvier 2019 pour la génération 1957 (sauf pour les personnes ayant obtenu le taux plein avant 2019, dans le cadre du dispositif carrière longue) ;
– Le coefficient minorant ne s’applique pas au-delà de 67 ans ;
– Sont exonérés du coefficient minorant les retraités exonérés de CSG (minoration réduite à 5 % pour les retraités soumis au taux réduit de CSG), les salariés handicapés et les aidants familiaux.

  • FIN DE LA GARANTIE MINIMALE DE POINTS (GMP)

Ce dispositif permettait aux affiliés Agirc d’acquérir au minimum 120 points par an, convertis en pension lors du départ à la retraite. Il s’agissait de prélever des cotisations supplémentaires pour les cadres rémunérés en deçà du salaire charnière (3 664,82 euros) permettant l’acquisition de 120 points. Avec le nouveau régime Agirc-Arrco, la garantie des 120 points Agirc n’a plus lieu d’être mais les points acquis précédemment seront conservés.

Au 1er janvier 2019, ces cadres n’auront plus à payer les 27,60€ mensuels mais l’employeur « économisera » jusqu’à 45,11€/mois. Il est donc souhaitable de négocier la réintégration de ces sommes, soit dans le salaire, soit par une autre affectation.

A lire aussi :
« La réforme des retraites ne doit pas remettre en cause le niveau de protection des retraités » 

Source : La Newsletter Le + Syndical CFE-CGC – Janvier 2019

Valeur du point Agirc-Arrco

1,2588

AGIRC-ARRCO
Valeur du point au 01/11/2018

L’actualité : dernières infos retraite

« Reprenez vos cadeaux ! » Rendez nous notre pouvoir d’achat !

27 décembre, 2018|Commentaires fermés sur « Reprenez vos cadeaux ! » Rendez nous notre pouvoir d’achat !

Les retraité-e-s au président de la République

24 décembre, 2018|Commentaires fermés sur Les retraité-e-s au président de la République

Mobilisation Générale ! Nos pensions et retraites en danger. TOUS dans la rue le 18 Octobre

9 octobre, 2018|Commentaires fermés sur Mobilisation Générale ! Nos pensions et retraites en danger. TOUS dans la rue le 18 Octobre

Mobilisation Générale 18 Octobre

Journée de Mobilisation « Retraité(e)s » le Jeudi 28 Septembre

8 septembre, 2017|Commentaires fermés sur Journée de Mobilisation « Retraité(e)s » le Jeudi 28 Septembre

Madame, Monsieur, Cher(e) Collègue,   Les 9 organisations syndicales de retraités organisent, le JEUDI 28 SEPTEMBRE prochain, une journée nationale de mobilisation.   Vous trouverez, en fichier joint, les informations concernant cette mobilisation des retraités. [...]

Journée de Mobilisation « Retraité(e)s » le 30 Mars : La défense et l’amélioration des Retraites et des conditions de vie des retraité(e)s !

8 mars, 2017|Commentaires fermés sur Journée de Mobilisation « Retraité(e)s » le 30 Mars : La défense et l’amélioration des Retraites et des conditions de vie des retraité(e)s !

Une nouvelle fois dans l'unité, 9 organisations syndicales et associations de retraité-e-s vous appellent à vous mobiliser le 30 mars dans un but commun : la défense et l'amélioration des retraites et des conditions de [...]

Cliquez ici

Pour recevoir et vous abonner à la revue de presse «Retraités SNB»

Cliquez ici

Vos représentants

Gilbert COMTE

Représentant retraités

Gilbert COMTE

gmcomte@gmail.com

Dominique BRUNET

Représentante retraités

Dominique BRUNET

domybrunet@yahoo.fr

COMMENT ÊTRE INFORMÉS ?… RESTER ADHÉRENT…

50% de réduction
pour retraités et conjoints.

Téléchargez le bulletin d’adhésion

Pourquoi rester syndiqué ?
C’est, avant tout, de continuer à peser sur les événements économiques et sociaux qui touchent votre condition de retraite… mais aussi sur le devenir de vos enfants.

Bénéficier de services:
Etre syndiqué(e) au SNB CFE-CGC, c’est également bénéficier de divers services tels que :

=> Une Convention d’Assistance en cas de maladie ou d’accident : Mondial Assistance
=> Une assistance juridique téléphonique
=> La possibilité d’adhérer dans des conditions satisfaisantes au contrat général d’assurance collective complémentaire maladie
=>Une information spécifique aux retraités avec le journal «Contact retraités»
=> Un service permanent d’informations, auprès des équipes du SNB
=> Des activités et des réductions
Les adhérents retraités bénéficient d’une cotisation réduite de 50 % en plus de la déduction fiscale de 66 %.
Pour ses adhérents retraités, le SNB a passé un accord permettant aux retraités de bénéficier de toutes les prestations proposées par MEYCLUB, un des principaux partenaire des Comités d’entreprise dans le monde bancaire. Il permet à nos adhérents retraités de profiter de nombreuses activités et services (voyages, hôtellerie, location de voitures, spectacles, loisirs… ) ainsi que des réductions pouvant aller jusqu’à 49 % et des bons d’achats.
NB : Les envois de billetterie ou de bons d’achat s’ils ne sont pas sous forme de e-billets sont pris en charge par votre syndicat.

Continuer à défendre ses intérêts:
Etre syndiqué(e), c’est s’inscrire dans la continuité pour pouvoir « garder la main » aux différentes étapes de sa vie de citoyen – et plus particulièrement au moment de la retraite qui est une période de grande vulnérabilité – pour pouvoir s’organiser efficacement en vue de défendre ses intérêts personnels.

Représenter et influencer :
Etre syndiqué(e), c’est se donner les moyens de peser sur les évolutions économiques et Sociales de notre Pays par la création d’un rapport de force qu’il est indispensable d’avoir pour mener les discussions et les négociations qui s’instaurent la vie durant, aussi bien avec les Pouvoirs Publics qu’avec les Organisations Patronales, dans le but de faire aboutir les aspirations et les revendications des salariés et des retraités.

Seules les Organisations Syndicales disposent de forces d’action et de proposition pour influencer les orientations Gouvernementales et patronales en matière de politique Salariale, de l’Emploi, de pouvoir d’achat des Actifs et des Retraités, ou encore en matière de protection Sociale.