CONTRIBUTION DE L’IMMOBILIER AU PLAN ÉCONOMIES

La Direction va restituer une nouvelle tranche d’immeubles en location. Elle annonce

pour 2020 la restitution de 2400 postes de travail (dont les immeubles Gaya-Helena et Niemeyer 1 qui seraient actuellement sous-occupés) et en 2021, 700 postes de travail, avec la promesse de ne pas effectuer de nouveaux transferts entre les pôles Ouest et Est.

1°/ POURSUITE DU DÉPLOIEMENT + DENSIFICATION DU FLEX-WORK

Aujourd’hui, la moitié des postes de travail est en Flex-Work, contre 30% fin 2017. Rappelons que le Flex-Work ouvre l’accès au télétravail, à la différence du Flex-Office. La règle change : la promesse n’est plus d’1 poste de travail par personne, mais d’1 poste de travail par personne présente. Ceci permet à la Direction de ne pas redimensionner les zones Flex attribuées par service selon les effectifs réels, mais d’appliquer des règles non écrites, au cas par cas, selon le métier des services comme l’Inspection Générale ou SG Consulting pouvant descendre facilement à un taux de poste / effectif total de 70%, d’autres devant rester à 100%.

Le SNB n’a pas manqué de lever des alertes sur les risques d’éparpillement des services, d’isolement répétitif, de désengagement voire de conflits pour l’occupation des places. L’ambiance du service se dégrade très rapidement en cas de sur-densification.

Le SNB a aussi souligné des dérives de certains managers locaux qui s’adaptent à leur manière aux contraintes de sur-densification (par exemple : le mardi & jeudi imposés comme jours de télétravail, regroupements ponctuels d’équipes multi-sites, regroupement d’équipes de consultants ou en provenance de Bucarest/Inde au détriment des salariés de l’équipe, occupation des espaces de réunion). La Direction de l’immobilier a précisé qu’il s’agissait de dérives liées à un manque d’anticipation des services sur leurs besoins.

2°/ PRISE EN COMPTE DE LA RÉDUCTION DES EFFECTIFS

Au-delà du plan GBIS-IBFS, la Direction de l’immobilier n’a pas souhaité être précise quant aux réductions d’effectifs prises en compte dans ces restitutions de postes de travail. Toutefois, elle a convenu que sur le pôle Est, la réduction des prestataires d’ITIM y contribuerait notablement. L’avenir proche devrait éclairer ce que la Direction de l’immobilier n’a pas pu nous dire.

3°/ PARTAGE DE STATISTIQUES D’OCCUPATION DU FLEX AVEC LES ELUS

La Direction, accédant à une demande récurrente du SNB, partagera avec les Commissions Santé, Sécurité et Conditions de Travail (CSSCT) des statistiques trimestrielles d’occupation des Dunes, le campus étant équipé de capteurs de présence : taux d’occupation moyen de chaque étage et minimum de postes libres. Cependant, les données seront fournies par étage et non par quartier et service.

Nous constatons une avancée de la part de la Direction. Toutefois, nous jugerons à la pratique de la pertinence du niveau de détail fourni.

 Info 12 Septembre 2019 V2