Pas moins de 29 sujets, plus les questions diverses, ont été traités pour la session du mois de Juin au sein des 5 Commissions (Économique, Égalité Professionnelle & Questions Sociales, Santé Sécurité Conditions de travail, Vacances Enfants et Familles). Le SNB reste vigilant et fait remonter vos problématiques du terrain et s’oppose à certaines positions/décisions de la Direction si elles sont à votre détriment.

 

LE « CAUCHEMAR INFORMATIQUE » EN AGENCE :

Le SNB a relayé votre détresse quotidienne face aux difficultés rencontrées, concernant les lenteurs informatiques et les dysfonctionnements réguliers que vous subissez. Pour votre information, nous avions également effectué ces remontées grâce à vos retours, avec preuves à l’appui, lors de notre rencontre avec BBDF le 26 Mai 2021.

 

Nous ne citerons pas tout car la liste est longue et indigne d’une multinationale cotée au « CAC 40 » :

 

  • Nouveau Contact : Bugs multiples, ralentissements, offres commerciales non disponibles, … Les conseillers ratent de nombreuses opportunités commerciales. Nous en arrivons même à des incivilités dues aux insatisfactions de la clientèle. Comment les Conseillers peuvent-ils évoluer dans de telles conditions de travail ?
  • Diag Épargne : Ne prend pas en compte certains contrats, n’a pas fonctionné pendant 2 jours lors de la période de réinvestissement des produits structurés… Quid des RPS (Risques Psycho Sociaux) pour les Conseillers coincés entre la pression commerciale et le respect de la réglementation ? Pour le SNB, la Direction met en danger l’avenir (et la santé) de ses salariés.
  • IPPI V2 : Les conseillers sont obligés de ressaisir plusieurs fois les prêts. Nous avons souhaité rappeler à la Direction que le prêt immobilier est certainement un des vecteurs les plus forts dans le recrutement de nouveaux clients. Quelle image renvoie Société Générale ?
  • My Learning : Impossibilité de se connecter pour effectuer ses formations.

Notre but n’est pas de stigmatiser les équipes de l’informatique qui font, comme vous, avec les moyens qui leur sont donnés. C’est plutôt une question de moyens mis par la Direction qui ne sont pas en adéquation avec les enjeux et les ambitions. Cette situation qui perdure depuis plusieurs mois devra être prise en compte en fin d’année lors de la clôture des PDP.

La Direction nous indique qu’elle est au fait de ces problématiques et que des améliorations sont régulièrement apportées, que des solutions de contournement ont été créées. Elle ajoute qu’une « Task Force » est en place depuis le 27 Mai pour traiter ces sujets.

Pourquoi avoir déployé aussi tôt des outils informatiques qu’elle savait non fonctionnels à 100% ? La Direction y a répondu dans un mail qu’elle a récemment adressé mais cela n’explique pas tous les désagréments que vous subissez et qui s’additionnent.

Le SNB a déjà fait part de son inquiétude lors du choix stratégique retenu par la Direction concernant la Fusion SG/CDN et s’inquiète fortement sur la capacité de SG à accueillir nos collègues du CDN dans cet environnement informatique qui doit être la pierre angulaire de la réussite du projet.

 

A cela s’ajoute un autre « cauchemar administratif » sur : les EER (Entrée en Relation), le « process » de traitement des Prêts Immobiliers, les DIT des PPI avec des délais de réponse extrêmement longs et la difficulté à joindre SOGECAP (Nouveau record 45 minutes d’attente), ainsi que l’impossibilité de les joindre l’après-midi. A cela s’ajoute aussi les difficultés à joindre le SAU CB, la suppression du SAU Contact et d’ABT…

Nous avons anticipé une autre problématique qui va se présenter : le « Pull Printing » (impression de tous les documents sur une seule imprimante dans l’agence). Ce dispositif va être prochainement déployé au sein des agences. Cela va pénaliser de nouveau l’activité commerciale et générer de la perte de temps et de l’insatisfaction. Nous aurons par exemple des files d’attentes des salariés à l’imprimante. Est-ce vraiment sérieux ?

 

Le SNB a donc de nouveau alerté la Direction sur les enjeux économiques et la nécessité de l’entreprise à fournir des outils et des « process » fiables permettant de travailler sereinement et d’avoir les moyens de réaliser les objectifs commerciaux fixés. Elle a pour obligation de fournir à ses salariés un environnement de travail de qualité en adéquation avec ses ambitions.

 

La mise en place des nouveaux modèles relationnels (Accueils Partagés, Agences Multi Sites) couplés aux suppressions de postes effectuées ont déjà aggravé les conditions de travail. Si, en plus, les outils informatiques et les « process » administratifs sont déficients, de graves risques psycho sociaux risquent de survenir.

 

Nous attendons des mesures fortes et adaptées de la part de la Direction pour pallier ces dysfonctionnements. Continuez à nous faire remonter vos problématiques, nous n’hésiterons-pas, en toute confidentialité, à les signaler à la Direction.

 Téléchargez le Tract Info SNB Session CSEC de juin 2021