Dans le cadre du nouveau modèle opérationnel de BDDF, le dispositif des CDS (Centres De Services) entraîne une spécialisation de l’activité par marché Clientèle Pri/Pro, d’une part, et Clientèle Commerciale, d’autre part. Pour la Direction, ce changement d’organisation impose de faire évoluer le traitement comptable pour l’y adapter.

 Objectifs :

  • Optimiser et standardiser les traitements,
  • Equilibrer la charge de travail,
  • Equilibrer la taille des équipes comptabilité en CDS.

Impacts du projet :

  • Regroupement de l’activité des actuels Services de Traitement comptable autour de 4 plateformes (St Quentin en Yvelines, Cergy, Bordeaux et Orléans) :
    Le déploiement du projet serait mené progressivement et la trajectoire dépendrait du stade de déploiement des programmes régionaux. La durée prévisionnelle étant de 18 à 24 mois après le début de la mise en œuvre, le déploiement des 4 plateformes serait échelonné sur 2018 et 2019.
  • Sur le plan social :
    • 92 Equivalents Temps Plein (ETP) sont actuellement répartis sur 20 PSC. Demain, cette transformation entrainerait une baisse de 15 ETP (suppression des postes de ROC des 6 PSC non pérennes + suppression de 9 postes de responsables supplémentaires liée au regroupement sur 4 plateformes).
    • Les collaborateurs des services comptabilité des PSC pérennes, impactés par un transfert de leur activité, bénéficieront des modalités d’accompagnement prévues par l’accord du 31 mai 2016. A contrario, ceux d’entre eux qui souhaiteraient suivre leur activité et candidater sur un poste ouvert sur une plateforme spécialisée relevant de la même activité bénéficieront du dispositif mobilité + une indemnité forfaitaire de 7000 € brut en cas de déménagement.

 

Le SNB comprend la nécessité de la transformation et partage certains éléments du constat, particulièrement dans le cadre de la spécialisation des PSC car un déséquilibre de la charge comptable peut en découler en fonction des marchés.

  • Toutefois la conduite du changement soulève des questions de timing et de moyens pouvant compromettre l’efficacité du projet. Et comme souvent, la Direction propose une transformation sans résoudre préalablement les problématiques existantes et connues comme l’harmonisation des tâches ou la dématérialisation des documents.
  • D’autre part, l’incapacité à déployer un outil comme OSACA et à le faire fonctionner de manière satisfaisante est symptomatique de l’écart entre les projets / les ambitions et ce qui est réellement livré aux exploitants… Et donc, se pose la question des moyens (investissements informatique/formation) à mettre en œuvre pour ce projet.
  • Le passage de 18,9 ETP sur les fonctions d’encadrement à 4 est également un point défavorable important pour nous, révélateur de l’absence d’ambition pour piloter et animer cette transformation dont la réussite pourrait être compromise.
  • Enfin, la perte de savoir-faire des collaborateurs qui ne suivent pas l’activité, leur avenir dans l’entreprise mais aussi la réponse aux besoins de formation des nouvelles équipes sont autant de sujets supplémentaires de préoccupation.

Retrouvez le document de présentation du projet sur nos sites intranet/internet (compte rendu du CSEC)Nous sommes à votre écoute pour vous accompagner et vous aider si besoin !
Et n’hésitez pas à nous contacter afin de nous faire part de vos questions ou préoccupations.

Nous sommes à votre écoute pour vous accompagner et vous aider si besoin !

 

Télécharger la lettre Info SNB spécial PSC 09 février 2018.pdf