FOCUS SUR LES MÉTIERS RISQUES

 

Pour faire face aux demandes du Régulateur, l’organisation des équipes des risques a été fortement modifiée il y a 5 ans. Dans le cadre de la Nouvelle Banque (NVBQ), la Direction prévoit de nouveaux changements fonctionnels et organisationnels. Cela aura un impact pour les salariés des Risques Opérationnels et Conformité en termes de mobilités. En effet, la nouvelle organisation sera basée en Délégation Régionale (DR) entrainant de fait un passage en filière.

Le SECRÉTARIAT GENERAL de la NVBQ sera composé de différents services au Siège, avec un lien renforcé avec les DR. Au sein de ce Secrétariat Général National, seront rassemblées les filières régaliennes de la LOD1 en charge de la maîtrise du risque de crédit, du risque opérationnel et contrôle permanent, de la conformité de la NVBQ.

Ces fonctions régaliennes seront relayées dans les Régions (avec chacune un rattachement hiérarchique et fonctionnel différent) :

  • Via les Secrétaires Généraux (création de postes en DR) pour les Risques Opérationnels
  • Via le Directeur Régional des engagements pour les risques de crédits LOD1
  • Directement pour la partie conformité (création de postes en DR)

 

LES RISQUES DE CONTRE-PARTIE :

Les Risques de Contrepartie resteront physiquement en DCR, rattachés hiérarchiquement au Directeur de DCR et fonctionnellement au Directeur des engagements LOD 1 en DR, lui-même rattaché hiérarchiquement au Directeur Régional. Le Superviseur des risques de crédit restera rattaché au CDR (Contrôleur Des Risques) de la DCR.

 

LA NOUVELLE ORGANISATION DES RISQUES OPÉRATIONNELS :

La Direction indique dans son projet qu’elle renforcera le niveau de maîtrise et que cette nouvelle organisation comprendra 2 filières :

  • Le Risque Opérationnel : la partie analyse sera renforcée car les fraudes se développent de plus en plus, s’adaptant même à nos outils, d’où la nécessité de couvrir un éventail de compétences techniques très élevées.
  • La Conformité : avec de plus en plus de règles de conformité et une forte demande du régulateur.

Les équipes seront donc localisées physiquement sur les Délégations Régionales, afin de renforcer la mutualisation, l’expertise, la montée en compétences pour obtenir une efficacité opérationnelle plus importante qu’à ce jour. La Direction précise que le positionnement des équipes en « plateau » évitera les problématiques d’effectifs connues ce jour dans les DCR dû à la petite taille des effectifs en local.

En résumé, vous trouverez ci-dessous la description des nouvelles filières Risques Opérationnels :

Rôles et responsabilités des Régions accrus :

  • Affirmation du rôle du Secrétariat Général, avec la création d’un Secrétaire Général en Région
  • Création d’un Directeur Régional Adjoint des Risques Opérationnels
  • Affirmation et responsabilisation des filières en Régions : nomination de trois Directeurs Régionaux de filières en remplacement du RCO, RRO, RRC

Spécialisation des filières :

La spécialisation accrue des filières Risques Opérationnels et Conformité impliquera la création de nouveaux métiers transformant l’organisation actuelle RQO/SQO.

 

 

FILIÈRE CONFORMITÉ

 

 

FILIÈRE RISQUES OPÉRATIONNELS

 

 

RÉFERENT CONFORMITÉ

 

 

RÉFÉRENTS QUALITÉ ET CONTRÔLE DES OPÉRATIONS

 

ANALYSTE CONFORMITÉ

 

ANALYSTE FRAUDE

 

Nous avons interrogé la Direction, lors de la commission économique exceptionnelle des 9 & 10 Novembre, quant à vos préoccupations notamment celles liées à l’éventuelle perte d’intérêt pour les métiers. En effet, le panel d’activités sera plus restreint et très spécialisé tel que la NVBQ le prévoit. La Direction a répondu que l’expertise sera plus grande et que cela rendra le métier plus complet. Le SNB ne partage pas cet avis.

Le SNB a fait part de sa vive inquiétude sur le devenir des salariés concernés par ces suppressions de postes en DCR. La Direction répond, dans un premier temps, que les salariés concernés ne sont pas amenés à avoir une carrière linéaire sur les métiers des risques et que cela permet « d’ouvrir le champ des possibilités » et qu’une attention particulière leur sera portée. Nous avons indiqué à la Direction que nous ne partageons pas cette réponse. En effet, le nouveau positionnement de ces postes en DR impliquera pour le salarié un choix crucial à faire réduisant fortement ce « champ des possibilités » : privilégier son avenir professionnel ou son environnement familial lié à l’aspect géographique… 

En complément, nous avons demandé si la possibilité d’un aménagement du télétravail supérieur était envisageable afin de permettre aux salariés de poursuivre leur activité dite « experte » sans déménager. La Direction répond que cela pourrait être envisagé, cependant elle précise ne pas vouloir créer de faux espoirs et que le télétravail ne sera pas une mesure individuelle d’accompagnement.

En conclusion, le SNB peut comprendre la position de l’entreprise vis à vis du régulateur, les enjeux liés à l’efficacité, la continuité de service et les montées en compétences sur ces métiers, mais cela ne doit pas se faire au détriment des carrières des salariés concernés qui se sont fortement investis pour s’approprier les missions d’expertises liées à ces métiers des risques.

A noter que les équipes de la Logistique seront également rattachées au Secrétariat Général. Suite aux questionnements sur leurs futures localisations, la Direction nous indique qu’à ce jour la décision de la localisation des « antennes » sur les régions n’est pas arrêtée.

 

Ensemble nous serons plus forts – Ne restez pas seul(e) !
Cliquez ICI pour Adhérer 

 

Téléchargez l’Info SNB réseaux SG-CDN Novembre 2021 FOCUS RISQ