L’ensemble des Organisations Syndicales avaient exprimé leur très fort mécontentement concernant le rythme de Télétravail de Crise décidé par BDDF lors de la réunion du 30 Décembre dernier. Nous avions tous remonté à la Direction votre colère et votre incompréhension ; elle a entendu nos remarques et a décidé de revoir sa copie en améliorant le dispositif.

Vous trouverez ci-dessous les nouveaux rythmes de travail à distance. Pour certaines activités, l’amélioration est très nette, pour d’autres nous restons sur notre faim. Elle rappelle cependant que notre profession est toujours une activité essentielle telle que définie par les autorités publiques. Elle précise également que le mode de fonctionnement « en dégradé » connu lors de la première vague n’est plus possible vis à vis du régulateur. Elle indique enfin que, dans le cadre du maintien de l’activité, les visites clients et déplacements sont possibles dans le strict respect des gestes barrières.

Ces lignes directrices sont définies au niveau national afin d’assurer une homogénéité et une cohérence des pratiques. Toutes les lignes directrices peuvent être adaptées si nécessaire (nécessité de service clients, évolution de l’activité, absences …). Ces mesures s’appliquent dès aujourd’hui et seront mises en place pour les 3 semaines à venir.

Pour les salariés à temps partiel, c’est en jours de présence sur site qu’il faut raisonner.

Le SNB note les inflexions de la Direction sur le déploiement du télétravail de crise pour BDDF, même si nous relevons qu’elles auraient pu être plus importantes pour certaines activités. Est-ce que cette modification sera suffisante ? Nous ne le pensons pas. Nous avons également précisé que certains rythmes de TT de crise pourraient susciter de l’incompréhension et que des explications claires sont nécessaires et doivent être fournies aux salariés concernés. En effet, dans cette période de crise, la communication rapide des informations, la motivation des décisions et le fait de donner du sens sont des éléments essentiels.

La Direction répond qu’elle va faire preuve de pédagogie et précise que des argumentaires seront transmis aux Directions locales.

Le SNB a également demandé une souplesse en fonction des contraintes locales rencontrées (adaptation des horaires, problématique transports, TT supplémentaire, ouvertures sur rdv). La Direction ne souhaite pas donner « carte blanche » en local, afin d’éviter de rajouter de la complexité et de créer de la « cacophonie ». Cependant, elle insistera sur la bienveillance à adopter en cas de problématiques spécifiques. Une intervention de la Direction en national sera possible si aucune solution n’est trouvée localement.

Il a également été demandé une clarification des process à tenir pour les cas contacts, cas positifs…. La Direction présentera très rapidement un document synthétisant les informations.

Le SNB a de nouveau rappelé à la Direction que la pression commerciale sur des baisses d’activité constatées sur la première semaine de Janvier est inacceptable compte tenu du contexte actuel. Le SNB restera très vigilant sur ce point. N’hésitez-pas à nous solliciter si besoin.

La Direction précise enfin que ce dispositif de crise sera suivi quotidiennement ; des modifications pourront y être apportées en fonction de l’évolution de la crise sanitaire.

Le SNB note la prise en compte des problématiques que nous avons tous remontées lors de la réunion du 30 Décembre 2021, bien que cela reste insuffisant sur certains métiers au regard des enjeux sanitaires. Nous payons aujourd’hui le manque d’anticipation et d’ambition de Société Générale sur le sujet du Télétravail dans le réseau, si l’on se compare à nos pairs. Seulement 80 % des salariés sont équipés, et encore beaucoup ne disposent pas de la téléphonie qui permettrait une augmentation satisfaisante et significative du télétravail de crise. Il est primordial, dans cet énième temps de crise sanitaire, que BDDF prenne davantage en compte les difficultés rencontrées au quotidien.

 Info SNB Réseau du 04 janvier 2022